Voir la version en ligne
 
Marc Hajjar
entreprendre, découvrir et transmettre
 
Musicien franco-libanais, Marc Hajjar s’est construit dans sa vie artistique et personnelle en cultivant excellence et persévérance dans tous ses projets, à commencer par ses études de violon au conservatoire à Boulogne, puis en s’impliquant dans de nombreux orchestres alors qu’il suivait sa formation d’ingénieur à l’École Centrale… Son évolution vers une activité musicale à temps plein participe tout autant de cette démarche : auprès de Jean-Sébastien Béreau qui le forme à la direction d’orchestre, en Master à la Royal Academy de Londres, et à plusieurs masterclasses comme l’académie Järvi pour exercer aujourd’hui comme chef d’orchestre professionnel après une brillante participation au concours international de jeunes chefs d’orchestre à Besançon en 2015. Entreprendre et vivre le risque, proposer une vision artistique ambitieuse, encourager vivement la création, côtoyer tous les publics, diffuser au plus grand nombre et progresser constamment : voici les élans qui animent le chef aux mille passions.
 
Une collaboration moderne au sommet
 
La saison 2019-2020 a été marquée par une nouvelle collaboration avec l’Ensemble Modern à Francfort, au gré d’un passage à l’Académie internationale de l’ensemble Modern (IEMA), attachée à la formation. « J’ai eu la chance de diriger plus de 25 pièces entre Ligeti, Grisey, Murail, Lindberg, Zender ou encore Haas, dont une dizaine de créations, notamment à l’Alte Oper de Francfort. » Une expérience qui lui a permis de s’enrichir auprès des grandes figures de la musique d’aujourd’hui : George Benjamin, Heinz Holliger, Stephan Asbury …
 
« Travailler avec l’un des meilleurs ensembles de musique contemporaine et chacun des musiciens le constituant a donné une coloration particulière à ma carrière, mais je ne me cantonne pas à ces répertoires pour autant ! »
 
Ouverture et découvertes
 
Fondé avec son ami Victor Jacob rencontré à Londres, l’Ensemble Nouvelles Portées témoigne de cette volonté d’entreprendre, d’ouverture et de découvertes : « nous avons souhaité mettre en avant les jeunes solistes français, tout en nous dirigeant vers la musique contemporaine et la création, avec des commandes de pièces passées à des jeunes compositeurs ».
 
Le travail à deux baguettes interroge le rôle du chef en proposant une configuration inédite plaçant l’orchestre face à deux directions personnelles . Le récent début de résidence au festival de Saint-Denis avec six concerts déjà réalisés préfigure de nouvelles perspectives de collaborations dès 2021, dans la continuité de l’engagement au Festival Métis, où le concert en compagnie du trio Chesaba et du violoncelliste Abel Selaocoe n’a pu se concrétiser en raison des circonstances actuelles.
 
Esprit d’universalité
 
Ce projet très personnel se poursuit en parallèle du travail de pédagogie entrepris dans le cadre d’un orchestre de jeunes qui a rallié le dispositif Demos depuis 2018 en région Franche-Comté. Ce sont au total 150 enfants qui découvrent au contact du chef le plaisir du partage et de la communauté, l’envie de jouer à plusieurs, et la joie de relever des défis musicaux.
 
Un objectif préside à cette démarche : tirer vers le haut des jeunes, pour qu’ils trouvent un lieu d’expression d’égal à égal, quelles que soient leurs situations personnelles. Le travail sur un répertoire exigeant matérialise une ouverture vers l’épanouissement dans la pratique musicale, le cas échéant dans un cadre de conservatoire. Porté par cette entreprise, Marc Hajjar a mené un projet similaire à Francfort en amenant la création contemporaine dans les collèges.
 
Regarder plus loin
 
Marc Hajjar a partagé son regard sur la transmission et la pédagogie à l’occasion d’un colloque sur les apprentissages collectifs de la musique, le 8 décembre dernier à la Philharmonie de Paris. Il devait se produire au festival Musiques Démesurées avec l’Orchestre de Flûtes Français le 7 novembre à Clermont-Ferrand. Un programme qui annonce une belle saison 2021, notamment avec la création d’un nouvel ensemble contemporain formé avec d’autres musiciens de l’Académie de l’ensemble Modern !
 
Les médias en parlent
Dans " Vortex Temporum " [...] Ce soir-là, les " tourbillons du temps " étaient ronds d’une manière rarement entendue, que ce soit dans le temps « normal », ou « étiré » dans lequel les spectres harmoniques deviennent des rythmes, ou dans celui extrêmement « comprimé » dans lequel on n'entend plus que des couleurs. Un grand compliment pour [les musiciens]. Et également pour le chef d'orchestre Marc Hajjar, qui a laissé les acteurs à leur propre perception de ce temps dans des sections de musique de chambre particulièrement délicates.
Agence Ysée
2 rue Edmond Champeaud 92120 Montrouge
Isabelle Gillouard
igillouard@agence-ysee.fr
Valentine Franssen
vfranssen@agence-ysee.fr
 
Agence Ysée
 
photos © Edouard Brane / Yves Petit
© 2020 Ysée
 
Si vous souhaitez vous désinscrire de notre newsletter, cliquez ici